Debout l’humanité d’Osamu Tezuka

Debout l’humanité, récit épique raconte l’ahurissante histoire de Tenkai Taihei, maigre petit homme, bonne pâte mais facilement manipulable, dont les spermatozoïdes possèdent deux queues et donnent naissance à  un troisième genre humain : ni mâle, ni femelle, mais neutre, asexué.

Ces humains du troisième sexe, nés dans des éprouvettes sont naturellement dociles et obéissants. Ils vont être utilisés à  des fins serviles, comme chair à  canon dans les guerres partout sur la planète ou comme objets sexuels.

Debout l’humanité tient de la fable politique et de la science-fiction, donnant à  lire une utopie pour le moins inquiétante. De quoi faire réfléchir le lecteur tout en l’amusant.
Dans un style dynamique, proche du dessin de presse, cette œuvre antimilitariste absorbe avec acuité les questions de sexe, de genre, de racisme, sans oublier, les excès des médias, les dangers de la science et la course à  l’argent et de taper allégrement sur les industries culturelles.