Kiki de Montparnasse

kiki de montparnasse

Kiki de Montparnasse, José-Louis Bocquet et Catel, Editeur : Casterman, mars 2007, 18 euros, 375 pages.


Kiki de Montparnasse, née Alice Prin au tout début du XXe siècle, fut l’une des figures les plus marquantes de la vie artistique parisienne de l’entre-deux guerres, lors des Années Folles. Égérie et amie de très nombreux artistes – Modigliani, Duchamp, Desnos, Picasso, Cocteau, Aragon, bon nombre des surréalistes –, Kiki fut la muse et l’inspiratrice de créateurs devenus depuis des signatures majeures de l’art moderne, comme Foujita et Man Ray.

kiki man ray

Kiki photographié Man Ray

C’est cette existence hors norme, retracée à  travers la plupart des épisodes-clés d’un parcours de vie trépidant, que racontent Catel et José-Louis Bocquet, dans un album en noir et blanc qui est autant l’évocation d’une époque que le magnifique portrait d’une femme libre.