Dictionnaire du diable de l’écrivain américain Ambrose Bierce (1842-1914)

Le Dictionnaire du Diable est un recueil de 998 définitions humoristiques et cyniques écrit de 1881 à  1906 par Ambrose Bierce. Publié par bribes dans les journaux pendant plus de vingt ans, sa version définitive sortit en 1911. Recueillant un succès mitigé à  sa sortie, en pleine période d’optimisme, suite à  la Guerre de Sécession, le livre eut surtout une reconnaissance posthume.

Ambrose Gwinett Bierce était un journaliste américain, écrivain auteur de nouvelles et humoriste satirique. Le dictionnaire du diable est son œuvre la plus connue.

Avec beaucoup d’humour noir et un style caustique, Ambrose Gwinett Bierce s’attaque aux valeurs établies, au raisonnable et à  la religion.

Si l’ironie, la dérision, l’humour noir, le sarcasme et les définitions coupantes comme des rasoirs vous attirent, le dictionnaire du Diable est votre livre de chevet.

Quelques définitions extraite du Dictionnaire du Diable:

Absurdité : Affirmation manifestement incompatible avec sa propre opinion.

Antipathie: Sentiment que nous inspire l’ami d’un ami.

Ardeur: Etat particulier de l’amour sans l’expérience.

Armure : Genre de vêtement porté par celui qui prend un forgeron pour tailleur.

Cadavre: Produit fini dont nous sommes la matière première.

Citation: Action de répéter de façon erronée les mots d’un autre. Mots cités de façon erronée.

Clarinette : Instrument de torture utilisé par une personne qui a du coton dans les oreilles. Il y a deux instruments qui sont pires qu’une clarinette – deux clarinettes.

Connaissance: personne que l’on connaà®t assez pour lui emprunter de l’argent, mais pas assez pour lui en prêter.

Cynique : Grossier personnage dont la vision déformée voit les choses comme elles sont, et non comme elles devraient être.

Diplomatie: L’art patriotique de mentir pour son pays.